Les signes d'un périnée faible

4mois

Les signes d’un périnée faible
 
Problèmes de plancher pelvien

Après l'accouchement, les troubles des muscles du plancher pelvien sont fréquents, entre autres
 
  • la descente de l'utérus ou du vagin,
  • l'encastrement de la vessie ou du rectum dans la paroi vaginale (cystocèle ou rectocèle),
  • l'incontinence.
Il s'agit de conséquences graves dont les causes, les facteurs prédisposants, les symptômes, le traitement et la prévention sont décrits dans notre article POURRAIT-IL Y AVOIR UN LIEN ENTRE LE PROLAPSUS UTÉRIN ET LE DIASTASIS DES GRANDS DROITS ?
 
 
La faiblesse du périnée

Peu de gens le savent, mais la faiblesse dites "générale" du périnée après l'accouchement n'est pas nécessairement liée au mode d'accouchement. Pour les femmes qui ont accouché par césarienne, il est également vrai que les muscles du plancher pelvien ont été soumis à un stress supplémentaire pendant 9 mois :
 
  • porter le poids supplémentaire du bébé,
  • du placenta et
  • du liquide amniotique
  • en plus de sa tâche de base principale (soutenir les organes abdominaux).
 
 
 

De nombreuses personnes pensent que le premier signe de faiblesse est la fuite involontaire d'urine, par exemple lors d'un éternuement, d'une toux ou d'un rire. Mais ce n'est pas le premier signe.
 
De la petite fille à la maman en postpartum

L'adolescente qui est assise à l'école depuis l'âge de 6 ans (flexion des hanches, dos voûté, comprimant les organes du bassin du haut et du bas) entrera dans la sexualité avec une musculature affaiblie. Ainsi, un vagin „aéré” lors d'un rapport sexuel, ou l'entrée d'eau dans le vagin lors de la natation, pourront paraître normaux. Le premier signe de faiblesse du périnée est l'entrée d'air dans le vagin lors des rapports sexuels. Un travail sédentaire au bureau n’aidera pas, ni une grossesse sédentaire, sans exercices spéciaux et un accouchement avec un périnée à la base affaibli.
 
Pourtant le premier symptôme "étrange" expérimentée consciemment sera la fuite involontaire d'urine après l'accouchement, alors que c’est surtout le résultat de nombreuses années de mode de vie non-consciente de périnée.
 
C’est souvent á ce moment-lá (en postpartum) que les femmes se mettent à (ré)éduquer le périnée pour la première fois !
 
(pas de panique, il vaut mieux de s'y mettre en postpartum que jamais !)

Il y a une certaine autorégénération dans les 1 à 6 semaines qui suivent la naissance, mais elle n'est pas parfaite. Les symptômes réapparaissent rapidement en l'absence de traitement. 
 
 
 
 
Cette période est à respecter sérieusement. Si l'on ne se repose pas et si l'on ne commence pas à faire de l'exercice spécial, des problèmes graves et permanents peuvent survenir dans le plancher pelvien (prolapsus, tissus lâches, muscles affaiblis).
Les femmes souffrant d'une faiblesse des muscles pelviens n'en parlent pas, la plupart d'entre elles souffrent en silence. À long terme, elles acceptent que c'est une réalité de la vie, une partie de l'accouchement.

La faiblesse du périnée empêche de nombreuses femmes de faire de l'exercice, et l’immobilité entraînera d'autres problèmes de santé. Mais celles qui continuent à faire de l'exercice non adéquats, sans renforcer les muscles du périnée, aggravent leur état...
 

LA PRÉVENTION

C'est pourquoi il serait très important de terminer chaque séance de gymnastique féminine par des exercices de périnée, de diffuser l'information au plus grand nombre d'adolescentes possible et d'intégrer la gymnastique dans les cours d'éducation physique à l'école secondaire.

En fait, on peut aussi enseigner aux petites filles un mode de vie respectueux du périnée, par exemple : on ne presse pas le pipi, on la laisse „juste couler”, on ne vas pas automatiquement aux toilettes avant de partir en voyage (la rétention urinaire est l'entraînement de la vessie).

Les règles douloureuses ne sont pas normales- le tissu conjonctif autour des organes pelviens (comprimés à cause de mode de vie sédentaire) sera adhésif et ne laissera pas suffisamment d'espace aux organes pour bouger, mais elles peuvent aussi être causées par une scoliose. Cela vaut pour les petites filles comme pour les femmes adultes.

QUE FAIRE ?
 
Le fait est que le périnée est également un muscle strié, il peut donc être développé à volonté, tout comme le biceps : je m'entraîne, j'ai des biceps, je ne m'entraîne pas, je n'ai pas de biceps.

Le muscle entraîné se régénère plus facilement et facilite l'accouchement. C'est pourquoi pendant la grossesse aussi, on devrait entraîner en permanence les muscles du plancher pelvien.
 
 
 

La faiblesse des muscles pelviens peut être soignée. Ce sont des muscles striées, volontairement entraînables. Ils font partie des muscles core- en faisant les exercices spéciaux, on peut les renforcer.

N'attendons pas l'état de carence en œstrogènes de la ménopause, qui est intrinsèquement stressant pour le périnée, car nous aurons 3-4-5 décennies devant nous pour vivre dans la plénitude, la santé, sans problèmes et sans couches.

 
 
 
Vissza